Pourquoi un CMS ?

Et d’abord qu’est-ce que c’est ? CMS signifie : Content Management System - en français : gestionnaire de contenu. Ce type de site web, aujourd’hui très répandu, permet à des rédacteurs de publier des textes et des images directement sans avoir à manipuler de code informatique. Ces mises à jour se font au moyen d’une interface aussi simple qu’un traitement de texte.

Il existe de nombreux CMS (Joomla, Drupal, Typo3, etc). J’ai choisi de travailler avec Spip, un logiciel libre (sous Licence Publique Générale - GNU) d’origine française. Ce logiciel est animé par une communauté très vivante et bénéficie d’évolutions constantes.

Spip n’est pas très connu en dehors du monde francophone et cela est sûrement dû au fait que, justement, il est développé en français. Les anglophones répugnent à parler d’autres langues, alors que le monde informatique est trop habitué à l’utilisation de codages en anglais. Pourtant, Spip est traduit et fonctionne dans plus de 35 langues, y compris celles qui s’écrivent de droite à gauche ! Dans chaque langue c’est non seulement l’interface qui est traduite, mais aussi les règles grammaticales et typographiques de la langue qui sont adaptées afin de produire des pages exemplaires. Spip est d’ailleurs reconnu pour la finesse de sa gestion des sites multilingues.

Spip est livré par défaut avec une interface pas très glamour. On peut y remédier avec des templates plus ou moins bien réussis … ou en mettant soi-même les mains dans le code. C’est ce que j’ai fait pour réaliser mes modèles. Il faut pour cela avoir de bonnes connaissances en HTML et en CSS. Pour pouvoir obtenir exactement ce qu’on veut de Spip il faut aussi apprendre son langage de boucles et comprendre ses comportements. Moyennant cela, Spip présente alors une très grande souplesse d’adaptation.

Vous pouvez en apprendre plus sur Spip sur Wikipédia
ou directement sur leur site.

Technologies utilisées pour les modèles

Sur le plan technique, mes modèles de sites sont réalisés selon les dernières spécifications du W3C (l’organe qui gère les standards des sites internet) :

• HTML5 (structure)
• CSS3 (feuilles de style)
• MediaQueries (technique responsive)

La mise en oeuvre de mes modèles est basée sur un Framework personnalisé qui utilise notamment :

- SPIP (CMS - système de gestion de contenus)
- SPIPr - une déclinaison de Spip utilisant :
- FrameworkZ (ensemble de composants logiciels)
- LayoutGala (jeux de templates)
- BootStrap (composants logiciels)
- CSS3 au format LESS (ensemble de feuilles de style)
- Quelques plugins de Spip
- et bien sûr, PHP et JavaScript

(Un Framework est un ensemble de composants logiciels pré-configuré pour interagir en symbiose selon des critères choisis)

- Un des avantages des sites créés avec un CMS reconnu - tel que SPIP - est qu’on peut s’en aller avec sa base de données et la réutiliser ailleurs dans un nouveau site réalisé avec le même CMS. (OK, dous perdez le bénéfice de mes interventions, mais vous avez de quoi réaliser un nouveau site entièrement fonctionnel avec vos contenus.)
- Avec un CMS « maison », c’est-à-dire une solution développée en interne par une agence web, vous ne récupérerez pas de données exploitables si vous cessez votre collaboration avec cette agence.
Il faut le savoir !