L’email cet inconnu

Quand je propose à mes clients des adresses email à leur propre nom de domaine je me rends compte, qu’à l’instar de très nombreuses personnes utilisant l’email, ils ignorent à peu près tout du fonctionnement de ce média. En particulier, peu de gens savent qu’ils utilisent un webmail (le cas le plus répandu) et ignorent qu’on peut aussi se servir d’un logiciel client. Et vous, savez-vous la différence ?

Quelques notions élémentaires :
Tous les emails passent par des serveurs de messagerie qui sont installés chez divers prestataires. Ceux-ci peuvent être, par exemple, des fournisseurs d’accès internet (FAI) ou des hébergeurs de sites internet. Un utilisateur n’est jamais en contact direct avec ces serveurs, mais il l’est par l’intermédiaire, soit d’un webmail, soit d’un client mail.

Le webmail

Le logiciel de webmail est relié à son serveur de mail (un seul) et il s’exécute en ligne (il est appelé aussi messagerie web). Cela signifie que pour relever ses emails ou pour en envoyer, il faut se connecter à son webmail. Cela se fait au moyen de n’importe quel navigateur web. C’est la solution la plus courante et la plus expéditive, car elle demande peu d’investissement et de connaissances de la part du bénéficiaire. Elle est souvent installée par défaut.
Avec cette solution, les emails sont stockés en ligne et vous devez vous rendre en ligne pour les consulter, les recevoir ou en envoyer.
Le webmail est dédié à un seul nom de domaine et ne peut émettre que des messages portant ce nom de domaine (par exemple : @blueouin.ch, @machin.fr, @hotfree.com, etc.). Il peut par contre acheminer les courriers provenant de tous les autres noms de domaine.

Avantages :
- On peut accéder à ses emails depuis n’importe quel ordinateur dans le monde pourvu qu’il soit relié à internet (à condition de se souvenir de ses login et mot de passe ;-)
- Pas de problèmes d’installation, le logiciel est déjà configuré
Inconvénients :
- Si on attend un email, il faut se connecter pour voir s’il est arrivé
- On ne peut exploiter que des adresses d’un seul et même domaine
- Si on possède des adresses sur plusieurs noms de domaine, cela fait autant de webmails différents à gérer.
- Avec les webmail gratuits, on reçoit de la publicité et on ne sait pas comment sont exploitées nos données…

Le client mail

Le logiciel client mail est installé sur votre ordinateur. Il s’exécute sur votre machine en se connectant avec le serveur de mail de votre fournisseur d’accès internet (FAI). Il procure en général une gestion plus fine de sa messagerie et, au besoin, des fonctions plus sophistiquées. Les messages sont tous stockés sur votre ordinateur. Vous ne le savez peut-être pas, mais votre smartphone utilise un client mail.

Avantages :
- Pour les messages entrants, le logiciel interroge les serveurs de mail automatiquement selon une fréquence que vous avez décidée
- Vous pouvez exploiter simultanément des adresses de plusieurs noms de domaine
- Vous pouvez rédiger des messages hors ligne, sans avoir à vous soucier de votre connexion
- Les messages étant stockés sur votre ordinateur, vous pouvez les réorganiser et les sauvegarder comme bon vous semble
Inconvénients :
- Il demande un peu plus de soin pour sa configuration (mais pas plus que pour entrer les paramètres mail sur votre smartphone !)

PNG - 46.2 ko
  Différence entre webmail et client mail

À savoir

- Même si vous optez pour un client mail, chacune de vos adresses email aura probablement aussi un webmail mis à disposition par défaut. Vous pouvez l’ignorer et le consulter juste en cas de besoin.
- Pour configurer un compte de messagerie sur un logiciel client- que ce soit pour un ordinateur, pour un smartphone ou une tablette - vous aurez besoin de différents paramètres qui sont fournis par votre prestataire.
- Les bons prestataires fournissent des Bases de connaissance pour la configuration des logiciels de mail dans différents cas de figure. Par exemple mon hébergeur SwissCenter
- La sécurité : il faut considérer que la protection des données - que ce soit par webmail ou par client mail - n’est pas plus élevée que celle d’une carte postale. Chaque intermédiaire peut accéder à vos messages.

POP ou IMAP ?

Pour être complet - et au risque de semer le doute sur ce que j’explique ci-dessus - il est possible avec un client mail de laisser tout de même ses messages sur le serveur. Le client mail peut en effet fonctionner selon 2 protocoles différents : POP ou IMAP.
- Le protocole POP correspond assez strictement à la description que je fais ci-dessus du logiciel client
- Le protocole IMAP comprend toutes les caractéristiques du logiciel client, mais il permet en plus de laisser les messages sur le serveur. Cette amélioration a été rendue nécessaire par le nombre de terminaux différents que nous utilisons, car il permet d’accéder à tous nos messages depuis nos différentes machines. De plus, il ne sert à rien d’encombrer la mémoire déjà limitée des ordinateurs mobiles.
- Rien ne vous empêche de configurer différemment vos clients mail, selon les machines que vous utilisez.

Quels logiciels ?

La question ne se pose pas pour les webmails, puisque ce choix incombe à notre prestataire en ligne. En ce qui concerne les clients mail, certains sont installés par défaut par l’OS des machines que nous achetons, par exemple, Mail avec les ordinateurs Apple ou Outlook avec Windows. Il y a évidemment un grand nombre d’alternatives : Wikipedia tient à jour une liste assez étendue ici. Signalons Thunderbird qui est le logiciel de la fondation Mozilla, sous licence libre, assez lourd, mais très complet.

Combien d’adresses ?

L’usage de l’email est aujourd’hui tellement répandu qu’il me semble nécessaire, pour un « cybercitoyen » de base de posséder au moins 3 ou 4 adresses email :
- le compte officiel : pour toutes les correspondances sérieuses, administratives ou commerciales. Cette adresse devrait idéalement comporter vos nom et prénom. (Il me parait en effet difficile de s’adresser au service du contentieux avec une adresse telle que lily69@…)
- le compte professionnel : il est généralement fourni par une entreprise et ne permet pas de fantaisies. Un nom de domaine professionnel (la partie après le @) est un gage de sérieux. À n’utiliser que dans un cadre... professionnel.
- le compte pour les proches : celui-ci autorise toutes les fantaisies puisque « çà reste entre nous ».
- le compte pour le « junkmail » : c’est l’adresse qu’on va fournir à des sites douteux. Lorsque l’adresse sera complètement spammée, vous pourrez ainsi la jeter et la remplacer par une nouvelle. Celle-ci doit impérativement être anonyme, avec un pseudo que vous serez seul à connaitre et que vous pourrez jeter sans regret.

Pourquoi utiliser des adresses email à

son propre nom de domaine ?

C’est plus pro.
Cela fait vraiment plus pro.
Cela fait votre pub : les courriels à votre nom de domaine suscitent la curiosité et peuvent occasionner des visites à votre site.
Certains filtres antispam peuvent être plus sévères avec des adresses provenant de services de mail gratuits.
Certains humains accordent moins d’attention aux emails provenant de services de mail gratuits.
Certains services de mail gratuits véhiculent des pubs hors de votre contrôle.
Vous n’avez aucun contrôle sur l’utilisation de vos données. En particulier pour les services se situant à l’étranger.
Enfin, il faut savoir que la confidentialité de l’email équivaut à celle d’une carte postale. Il vaut donc mieux éviter les services postaux gérant des millions d’adresses, car ce sont aussi les plus visés par les fouineurs.